ECUSSON 2017 - OP CROTALE 2

Un aperçu de nos opérations

ECUSSON 2017 - OP CROTALE 2

Message par benounn » 07 Février 2017, 00:30

Suite à l'aimable invitation du groupement Jok'Air / Reptor, nous nous sommes rendus le week-end du 4-5 février en haute loire pour l'opé Crotale 2.
RDV ici pour le retex de l'an dernier :
viewtopic.php?f=31&t=1486


Cette année, on reprend les mêmes :
Gowachin, Boldrago et Yukon, on en rajoute 3 de plus Mariufle, Trafalgar et Ewok et nous voilà partis!
Nous serons donc 7 à représenter le groupe Phenix

Samedi 0500
, le réveil sonne, c'est chaud... La voiture est déjà chargée, plus qu'à manger un morceau, faire bouillir l'eau pour remplir les thermos et s'embarquer pour l'aventure.
0615 nous nous retrouvons au péage de Chanas pour le covoiturage vers notre destination
0740 arrivée sur zone, nous rencontrons Papouner notre commandant et prenons nos quartiers dans la grange qui sera notre base de repli.
0830 Briefing et récupération du matériel de jeu : 3 mines plus lourdes l'une que l'autre, un mortier en 3 éléments + sa tablette samsung avec logiciel de tir. Cf. lien ci-après
http://crotale.actioncom.fr/

Image

Notre objectif est d’empêcher les groupes hostiles (Forces ARI) de nous chasser de chez nous en réalisant des opérations de guerilla, en minant les carrefours principaux pour détruire les véhicules et en pilonnant ses positions.

Disposant de 9 opérateurs, j'envoie Boldrago et Gowachin au point 5 pour faire du repérage et miner un carrefour. Ils pousseront leur reconnaissance jusqu'au col de Charousse pour repérer d'éventuels véhicules en approche. Mariufle et Yukka (mercenaire tellement cher que nos faibles moyens n'ont permis de le louer que pour la journée) sont envoyés en reconnaissance aux points 2, 3 et sur l'accès nord du terrain vers Clavas. Le reste de l'effectif est chargé d'installer un QG de campagne et l'artillerie.

Image

Nous partons donc, Yukon, Trafalgar, Ewok, Papouner et moi au point 1261. Nous savons que cette zone est pourvue d'une clairière et surtout c'est le point le plus haut de la zone. Il nous offre donc plusieurs avantages : couverture radio optimale, localisation centrale pour intervenir sur le terrain (ou se replier sur thomarget), point haut, donc idéal à défendre et à évacuer en vitesse, facile à retrouver. L'inconvénient est que c'est également le point le plus évident pour y placer de l'artillerie et nous craignons de la visite, surtout si nous utilisons le mortier.

Nous progressons d'abord le long du chemin puis rapidement nous prenons à travers bois dans la pente pour remonter jusqu'au point voulu. Nous faisons un repérage de la zone pour trouver l'emplacement idéal et nous installons notre QG, que nous camouflons l'aide de branchage. Des positions de tir et d'observation sont également préparées tout autour du camp. Nous préparons le logiciel de tir et commençons à y introduire les positions stratégiques pour pouvoir être le plus réactif possible en cas de demande d'appui d'artillerie.

1200 Nos renforts arrivent d'ici 2h30, et malgré son élévation, nous n'avons pas de réseau sur la zone de QG. Hors cela est nécessaire pour transmettre les résultats des tirs. Plutôt que de s'exposer par petit nombre sur le terrain, nous décidons d'opérer une reconnaissance en force. Papouner reste au QG et fera la jonction avec nos renforts à 1430. De notre coté nous irons en reconnaissance à 8 dans la partie nord du terrain.
Ayant opéré un regroupement au point 2, nous commençons notre reconnaissance. Le binôme Mariufle/Yukka qui connait la zone prends la tête du groupe, suivis de Traf et Ewok je garde Yukon avec moi en protection rapprochée, Boldrago et Gowa suivent en arrière garde. Nous reconnaissons le long d'un chemin d'accès jusqu'à un certain point. Là nous faisons une halte pour décider de la suite du trajet. Nous décidons de sortir du chemin à la prochaine épingle afin de couper à travers bois jusqu'au point 5. Nous aurons ainsi quadrillé une bonne partie des zones stratégiques. Nous reprenons donc la formation. Alors que l'avant du groupe atteint la lisière de la forêt, des tirs retentissent et nous comprenons 3 pax sont instantanément mis hors de combat, fauchés à bout portant. A l'arrière nous grimpons immédiatement le talus pour nous mettre à couvert. Malheureusement le couvert n'est pas si efficace et nous essuyons à nouveau des pertes. Gowa est blessé en premier, puis rapidement Yukon et moi sommes mis hors combat. Seuls Boldrago et Trafalgar sont encore en jeu. Ils sont repliés quelques mètres derrières nous. Ils parviennent à tenir l'ennemi à distance et nous nous faisons soigner. Nous sommes à nouveau 5 en jeu, ce qui est loin d'être négligeable. Malheureusement, la position reste compromise et Yukon et moi sommes à nouveau touchés. Gowa Traf et Boldrago vendent chèrement leur peau mais finirons par tomber sous les billes adverses. (Dont un sniper qui a fait un joli carton sur Boldrago^^ J'aurai pu le prévenir mais ça aurait été tricher et surtout, c'est tellement marrant de voir ses potes se faire sortir comme ça :mrgreen: :mrgreen: )

Image

Suite à l'anihilation de notre groupe de combat, nous prenons 2 heures de pénalités au cours desquelles nous pourrons nous reposer, nous organiser avec les renforts et revenir plus forts pour faire sauter toute la région à coup de mortier en guise de représailles!


La suite demain...
Dernière édition par benounn le 10 Février 2017, 12:10, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
benounn
 
Message(s) : 856
Inscription : 21 Avril 2014, 11:47

Re: ECUSSON 2017 - OP CROTALE 2

Message par benounn » 07 Février 2017, 13:12

1615 Nous avons récupéré nos renforts, changé les fréquences radio qui nous ont été volées et nous sommes prêts à contre attaquer! L'objectif est de trouver l'ennemi pour pouvoir le pilonner! (on va pas gaspiller des billes alors qu'on a un super mortier ^^
L'ensemble du groupe quitte donc l'abri de la grange et se dirige en zone hostile. Alors que Seb et Gowa nous quittent pour partir en reco, le reste du groupe monte au QG. Après 45 min de marche, (1,5km 180 m D+) nous atteignons notre QG au point 1261. Une reconnaissance des environs nous confirme l'absence d'hostiles et par chance tout est encore là (mortier, sacs, tarps, etc.) Les 4 Contractors qui nous ont rejoint sont envoyés au point 6-7-8 pour y déployer une mine, faire du rens' et de la guerilla si possible. Une partie des phenix est envoyée en reco, l'autre reste au QG en attendant d'éventuelles coordonnées de tir.
Au bout d'un certain temps, entre coupé de réglages, nourrissement, patrouille et observation, l'info tant attendue arrive! 3 Pax sont en train de monter vers nous. Ils sont suivis de près par le binôme Boldrago/Yukon et ce dernier nous envoie leur position.
Nous rentrons (laborieusement) les coordonnées de la cible dans le logiciel, et envoyons une salve d'obus explosifs sur les intrus! Les détonations du mortier résonnent dans toute la vallée et une pluie d'obus tombe sur la position ennemie. Malheureusement, le tir ne fait pas mouche et les pax ennemis s'en tirent avec une bonne frayeur (ou pas ^^)
Le binôme de Boldrago continue sa traque et fini par rentrer au QG un peu avant la nuit.

Nous décidons d'une nouvelle patrouille. Gowachin, Yukon et moi restons en position au mortier, tandis que le reste des phénix part se faire découper quelque part dans la forêt!!
Pour nous commence alors une nouvelle attente. La nuit est tombée sur la forêt et les températures ont fortement chuté. Le mortier est suffisamment camouflé pour que l'ennemi passe à coté sans le voir et nous mêmes sommes également invisibles dans notre abri. Seules les traces de pas dans la neige pourrait nous trahir. Là haut, la température est encore plus froide qu'ailleurs sur le terrain. Partout autour de nous il y a 30 cm de neige. C'est idéal pour repérer (à la vue ou à l'ouïe) les progressions adverses, mais c'est désavantageux niveau température!
A 21h30, Yukon demande à retourner à l'abri de la grange pour rapatriement. Gowa et moi l'accompagnons donc et nous retournons donc une fois de plus à la grange.
Le chemin retour se passe sans problèmes et nous en profitons pour essayer un nouvel itinéraire plus direct. 40 minutes seront nécessaires à notre trajet retour.

Arrivés à la grange nous découvrons avec surprise que les contractors et le groupe phénix sont tous out. Tout le monde est donc là, seuls Gowa et moi sommes encore potentiellement en jeu. Yukon est contraint d'abandonner et rentre retrouver son lit bien chaud!
Je préviens l'orga de notre anihilation et nous prenons 2 heures de pénalités/repos.

0030 dimanche
. Bien décidés à faire payer une nouvelle fois le prix de la terreur aux forces ARI, nous reprenons la direction de la zone de combat. Le groupe Contractor aura pour mission de faire une reconnaissance sur la zone du fulletin qui pourrait constituer un abri idéal pour la nuit. Si des positions ennemies y sont repérées nous y enverrons quelques obus. Ils pourront pousser leur reconnaissance un peu plus loin pour débusquer toute présence hostile.
Le groupe Phénix quant à lui, prends la direction du point 2 pour y vérifier l'absence d'hostiles et poursuis sa route nocturne jusqu'au QG.
De là nous mettons en batterie le mortier et nous préparons à tirer. Nous avisons papy reptor de l'imminence des tirs et... plantons le logiciel... Qu'à cela ne tienne, nous tirerons à l'aveugle! Ainsi, obus après obus (simulés par des pétards) nous pilonnons la position 5 sur laquelle se trouvait quelques heures auparavant une présence hostile importante. Après avoir fait parlé la poudre, nous démontons le QG, et récupérons le mortier dont nous aurons besoin ailleurs par la suite.
En effet, la zone à l'est de Thomarget étant trop grande à défendre nous nous replierons au matin sur une position à l'ouest de thomarget : Notre plan B.
Le retour dans la nuit avec le mortier ne se fait pas sans peine, mais nous en serons récompensés le lendemain!

0300 Nous arrivons à la grange, prenons une rasade de chartreuse pour célébrer notre appartenance à notre territoire et nous prenons une rasade de vieux rhum pour célebrer l'anniversaire de Bodlrago ! Dodo

0600 Le réveil sonne. La température de la grange est sensiblement la même que celle de la forêt. Le réveil est difficile mais le thé chaud nous permet un semblant de confort.
0730 Comme prévu, nous décidons un repli dans une zone plus facile à protéger. Le plan B. Alors que Contractors (qui se charge du transport du mortier) et phénix se rendent sur place. Un binôme de renseignement retourne en zone hostile.
Nous prenons donc la direction de notre zone de repli et y installons le mortier ainsi qu'un fortin de fortune avec quelques palettes providentielles. Nous prenons position et nous disposons de manière à pouvoir avoir un contact radio entre le binôme de renseignement et le mortier. Mariufle est situé au point 2. Boldrago au point 1 pour un relai vers Gowachin et Ewok placés en contrebas du mortier, et enfin Trafalgar et moi même sommes en position au mortier.
L'attente du matin est longue et froide. Nous n'attendons pas les forces hostiles avant midi, mais nous sommes en place depuis 0900!
En terrain hostile ça commence à s'agiter! Un premier véhicule approche du point 2 qui est miné. Malheureusement l'équipe de déminage détecte le piège. Cependant, grâce à notre relai radio. Le binôme de renseignement parviens à nous prévenir et une salve de mortier vient détruire le véhicule!
Peu de temps après un deuxième véhicule se présente. Trafalgar toujours à la manœuvre fait parler la poudre. Les détonations résonnent dans toutes les directions et le deuxième véhicule est anéanti!

Image

Le binôme de renseignement couvrant la zone 1-2-3, les contractors partent en reconnaissance dans le vallon au sud de thomarget afin de prévenir d'un assaut depuis cette direction. Ils mettrons en déroute quelques ennemis, en éliminant 3 et se feront capturer en retournant à la grange.

Chez nous l'attente continue. Nous patrouillons les alentours de notre position quand la radio appelle à nouveau. Alors que Boldrago et Mariufle viennent de faire 4 pertes sur une patrouille adverse, ils nous renseignent sur la position d'une colonne de 10 PAX au point 1115 au nord de Thomarget. Le mortier parle à nouveau et la colonne est touchée!

Estimant que le binôme de renseignement a largement fait son job, je lui demande un retour sur nous, car nous ne sommes que 4 à défendre la zone.

Ces actions ont fortement ralentit la progression adverse et ce n'est que vers 1300 qu'enfin le moment de la bagarre arrive. Ewok repère 6 pax ennemis qui descendent rapidement vers nous. Ils traversent le virage en épingle et commence à progresser pour nous contourner. Notre groupe de 4 (Ewok, Gowachin, Trafalgar et moi) se regroupe et prend position pour une embuscade. Le mot d'ordre est clair : Feu à volonté et tube arrière. La tension commence à monter. Très prudent le groupe d'assaut opère un large contournement qui nous empêche de les engager immédiatement. Placé de manière à pouvoir défendre la route en contre-bas, j'entend arriver le P4 Peugeot, certainement rempli d'hostiles. Les assaillants sont sur mon flanc droit, et le véhicule passe en contre bas sur ma gauche. Je ne peux le laisser passer sous peine d'être encerclé et effectue un tir de sommation sur l'avant du véhicule afin de le faire stopper. Cette manœuvre révèle notre position aux assaillants... Et le combat commence.

Le P4 est en fait piloté par des casques bleus, ouf! une menace de moins! Nous pouvons nous concentrer sur la droite! Ewok bien placé avoine copieusement. Traf et moi le couvrons pour qu'il effectue son repli sur nous. Idem pour Gowa.
Aïe, je suis touché au bras... Je m'effondre.
Les secours s'organise, sous des tirs de couverture, Gowa vient sur moi et me soigne. Aussitôt, nous opérons un tube arrière et nous mettons hors de portée derrière la crête.

Nous nous replions alors en direction du mortier et effectuons des tirs sporadiques pour freiner l'avance ennemi. Nous tirons nos derniers obus de mortier afin de "terroriser" l'ennemi et à le forcer au mouvement. Notre position est assez bien défendable. Car nous sommes sur une ligne de crête sur une zone que nous connaissons bien et protégée par un bastion de fortune! Nous sommes repliés sur notre bastion. Nous ne pouvons plus reculer d'avantage au risque de perdre le mortier.
C'est alors que je reçois un message radio de Mariufle. Ils ont fait la jonction et engagent l'ennemi par l'arrière! Belle manœuvre! nous avons réussi un encerclement à 6! L'ennemi met du temps à réagir laissant la possibilité à Boldrago et Mariufle de faire du dégât! Sur notre position Gowa est touché et il est dangereux d'aller le chercher. Ewok et Traf envoient du tir sur les hostiles et le maintienne à distance. Traf signale alors le passage de deux snipers qui nous contournent par le flanc gauche.
Je prends alors position pour les attendre derrières un mur de genêts où je pourrais facilement me camoufler et les tirer avant qu'ils ne soient en position pour engager Ewok et Traf. Le plan fonctionne à merveille.
Après quelques minutes d'attente, je vois se dessiner clairement deux silhouettes. Je me lève tire un chargeur et le premier sniper tombe au sol. J'engage alors le second sniper qui s'est mis à couvert mais ne parvient pas à le sortir.
Je me replie donc rapidement pour récupérer l'aide de Trafalgar. Nous reprenons alors l'assaut à 2 contre 1 et parvenons à sortir le deuxième sniper.

Bodrago et Mariufle nous ont rejoint, Ewok tient toujours la position du mortier et nous entendons le signal de fin de partie!
L'assaut a été repoussé!

Image

Bravo à tous, une opé qui commence dans la douleur et qui fini par une belle défense!
Dernière édition par benounn le 10 Février 2017, 12:30, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
benounn
 
Message(s) : 856
Inscription : 21 Avril 2014, 11:47

Re: ECUSSON 2017 - OP CROTALE 2

Message par seb » 07 Février 2017, 23:01

Super retex qui nous a bien fait revivre l'OP.
On à pri chère le samedi
Mais on a rendu la monnaie le dimanche
Beau travail d'équipe les gars.
Avatar de l’utilisateur
seb
 
Message(s) : 539
Inscription : 07 Avril 2014, 21:25

Re: ECUSSON 2017 - OP CROTALE 2

Message par mariufle » 07 Février 2017, 23:57

Bon retex benounn ! Tu peux rajouter que les 3 gars qu'on à manqué au mortier samedi soir, Yukon et Seb les ont finalement sortis en embuscade.
C'était bien notre seule victoire du samedi ^^

Si je devais faire un petit retour en terme de stratégie, marcher sur les chemins, c'est rapide, mais c'est à éviter en zone hostile, sauf grooosse supériorité numérique. La nuit sur la neige c'est encore pire, pas discret du tout et tu verra jamais un pélo embusqué...

Je ferais peut-être un petit chapitre sur notre binôme avec Seb dimanche matin, on s'est éclatés toute la matinée, avec vraiment la sensation d'être des snipers derrière les lignes enemies, avec constament l'effet de surprise et beaucoup de frags dans la dernière phase ou on progressait dans leur dos.
Avatar de l’utilisateur
mariufle
 
Message(s) : 1543
Inscription : 06 Avril 2014, 15:27

Re: ECUSSON 2017 - OP CROTALE 2

Message par mariufle » 08 Février 2017, 16:55

Dimanche matin : pt de vu du binôme de renseignement :

Nous sommes les rebelles du Mouvement Pour l’Istasie Libre.

Les nation unies veulent nous déloger une bonne foi pour toutes. Nos tentatives de guérilla ont été infructueuses jusqu'alors. Notre but, était de déglinguer les forces ennemies quand l'occasion se présentait, puis disparaître dans les sapins. Recommencer jusqu’à ce que le moral, les troupes et le matériel s’épuise.

Dans les faits, de jour comme de nuit, nos unités ont été prise à parti par des forces bien organisées et déja postées. Il faut très vite que nous prenions conscience du contrôle de l'ennemi sur le territoire : 12 de nos gars se sont fait découper en une 20aine d'heures. Manque de chance et concentration d'huitre pas fraîche, seule une petite embuscade à fonctionné.

Mais tout n'est pas perdu, nos obus de mortier lourd viennent parfois frôler les couilles des envahisseurs, et nous ne céderont pas, malgré le froid, le vent, l'humidité, malgré les 3h de sommeil.

C'est donc vers 0730 dimanche, que j'enfile la ghilie hood pour épauler Boldrago, chargé du renseignement sur la zone A que nous abandonnons, pour la zone B, plus facile à défendre.
Nous serons donc derrière les lignes ennemies, tous les deux, à 40min de marche des premiers alliés. Etre invisible ou se faire dessouder.

Nous évitons les chemins et progressons en silence dans les bois. Toujours ménager de petites pauses, pour écouter, et pour ne pas transpirer.
Nous arrivons au point 2, surplombé par une colline, sur le versant duquel nous avons été engagé la nuit dernière. Nous choisissons de rester en contre bas, une position moins avantageuse en cas de contact, mais aussi beaucoup moins évidente pour y chercher des observateurs.
Nous installons notre poste d'observation : une couverture camo, des branches aux bons endroits, et nous voila postés sous 3 sapins, avec nos têtes de buisson.

Image

Pendant de longues minutes rien ne se passe. Le froid grimpe le long de mes pieds. Les minutes se transforment en heures.
Un premier véhicule entenu au loin.
Seb décide bouger un peu vers le point 3, juste en dessous. Depuis cette position il me capte, et capte Gowa au QG. Parfait.

On demande de prérégler le mortier sur des coordonnées précises : globalement les points 1 et 2.
Thermos, thé, retour d'un peu de vie dans les membres.

J'entends un véhicule. Très vite je vois un toyota blanc.

"Seb de Mariufle : véhicule en visuel, demander tir sur position 2, véhicule en visuel, demander tir sur position 2"

Seb transmet. C'est chaud à ce rythme, l'obus arrivera trop tard. Heureusement, le carrefour est miné !

Le Toy s'arrête, il est suivi d'un P4. Il faut à tout prix tirer. Je pense qu'ils ont roulé sur la mine, mais ils sont en fait en train de déminer.

BAoum .... BAoum ...

Les détonations résonnent depuis la zone B et rebondissent sur les flancs des montagnes. Gros soulagement, l'info est passé, malgré les conditions de com très difficiles.

Convoi détruit.

Seb me rejoins, et le sentiment du boulot bien fait nous donne grave le sourire. Nous restons immobiles un long moment, invisibles. Benounn semble donner des ordres relatifs à un contact sur le QG. Il va falloir que nous retournions les aider, nous plions discrètement, et filons silencieusement à travers la sapinière.

Seb, devant, stoppe net, je lève les yeux et vois 2 contact, puis 6 puis 8 en colone. 10 mètres en contre-bas !!!
En un quart de seconde nous tombons au sol, à l'abris du relief. Nous ne somme pas repéré.

"- Moi : on fait quoi ?
- Seb : T'as vu combien ils sont ?
- Ouai, mais on s'en fout, on les dérouille.
- C'est vrai !"

On se relève comme des fouines, et on engage sans lésiner.
Entre 2 et 4 PAX à terre,
Tout va ultra vite, la colone se jette dans le tallu en contre bas, et nous reculons un peu. Mais la M60 sur notre droite fais siffler de la bille dans tout les sens, à quelques centimètres de ma poire !

Je couvre, les chargeurs tombent, "Seb recule !"
Seb fait un bon, se poste et me couvre, je sprinte droit dans la pente, les quadri brûlent, le cardio explose !

Nous cassont les contact, la M60 à bien failli nous couper en deux.
je couvre, Seb envoie les coordonnées de la colone au QG.

BOUUM BOUMM Ça pilonne sévère !

On reprend le mouvement, Ben nous dit que c'est chaud autour du mortier, ils pilonnent alors même qu'ils sont en contact. Bien joué les gars !
La route n'est pas simple, pentes super raides couvertes de ronces etc.
Nous arrivons au niveau du contact, et prévenons Benounn à la radio.
Deux pax en camo danois neige de dos. J'allume, mais c'est l'ONU... Oups. Heuresement nous ne somme pas repérés, tout les assaillants son focalisés sur le mortier. Nous progressons sur une arrête, dans une superbe forêt verdoyante, 3 à 4 PAX allongés nous offrent leur dos. On engage, on touche, un pax réplique au GBB, mais Seb utilise la précision du SR 25 pour lui mettre une bille bien placée. Au moins 3 à terre. Nous checkons les ennemis à terre avant d'avancer plus.

Image
Image

Je surprends un sniper qui me tourne le dos, un de plus ! Nous utilisons les codes et la radio pour éviter le friendly fire.

Nous sommes juste devant le mortier, quelqu'un engage l'ONU (décidément) et il me semble prendre une bille perdu.
Je tombe, mais Seb me soigne.

Nous contournons les mortier par la droite, et surprenons encore 2 ou 3 assaillants, pris en étau entre nous et le reste des phénix.

Image

FINEX.
Avatar de l’utilisateur
mariufle
 
Message(s) : 1543
Inscription : 06 Avril 2014, 15:27

Yukon

Message par Yukon » 08 Février 2017, 23:43

Wahou, ça c'est du Retex !!

Je n'ai, pour ma part, pas grand chose a rajouter sur les événements de ce week end, mis à part la pression que je me suis mise en oubliant mon chest full équipé chez moi, ce qui m'a contraint de me tapper 4h de route de bon matin. Une arrivée a 2.5km de notre point de largage suivie d'une longue et douloureuse marche de 1h30 avec absolument TOUTES mes affaires (gear, réplique et affaires civiles de rechange). À peine arrivé sur la grange que mon dos me défonce, mon épaule gauche me pique sec. Bref, ça ne va pas être de la tarte. Après avoir rejoint le reste des Phénix, la journée se déroulera comme racontée ci-dessus jusqu'au soir. Le froid, la douleur et la fatigue auront raison de moi, je suis obligé d'abandonner et de rentrer chez moi dans la nuit afin de prendre mon traitement gentiement oublié et reposer mon corps tout pourri...

Je dois admettre être vraiment dégoûté d'avoir dû lâcher mes gars et cette opé si bien organisée. Malgré l'exigence physique, j'aurai su gérer pour mener le combat jusqu'au bout...

Merci à Papounet et Papy, au Reptor pour cette invitation et merci à vous les gars de ne m'avoir trop blamé pour cette journée bâclée d'erreurs et de faiblesse.

Rendez vous à la prochaine édition, si toutefois il y en a une.

Yukon, terminé !
Tout ce qui est bon dans la vie mérite qu'on en abuse. La modération, c'est pour les lâches...
Avatar de l’utilisateur
Yukon
 
Message(s) : 1054
Inscription : 12 Juin 2014, 09:46

Re: ECUSSON 2017 - OP CROTALE 2

Message par mariufle » 09 Février 2017, 12:11

C'est sur que t'as mal commencé l'OP :lol:

Pour le coup au QG du samedi il fesait Méééga froid ! Prochaine, peut-être moins te charger, et si t'as oublié un truc tu fais sans... du moment que t'as des couches chaudes et une réplique, le reste ça se prête.
Avatar de l’utilisateur
mariufle
 
Message(s) : 1543
Inscription : 06 Avril 2014, 15:27


Retour vers RETEX

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité