OP SEARCH & DESTROY VI (ASP) 10-11-12 Mars 2017

Un aperçu de nos opérations

OP SEARCH & DESTROY VI (ASP) 10-11-12 Mars 2017

Message par Yukon » 13 Mars 2017, 16:51

Salut à tous.

Je serai le premier à ouvrir le bal de ce RETEX alors je vais faire au mieux pour résumer notre aventure

VENDREDI

1630: L'aventure commence chez Frew. Frew et moi nous apprêtons à prendre la voiture pour récupérer Ewok avant d’entamer le voyage jusque la Verdière pour une longue OP de 40h lorsque je me rends compte que j'ai gentiment oublié de prendre ma paire de CRISPI pour le week-end...MERDE! Nous somme à 30km de chez moi, il est 16h30 un vendredi... Passons les détails de ce détour temporel et faisons un bond dans le futur.

1820: Nous arrivons chez Ewok et embarquons pour l'aventure. 3h de route nous séparent de la Zone Préparatoire ZP01, notre point de rendez-vous avec CIA-01 et CIA-02], nos contacts sur place. Le trajet se déroule normalement lorsqu'au moment ou je croise un camion sur un passage à niveau après le Col de la Croix Haute. Le passage est un peu exigu et je freine vivement car un peu surpris...et là: CLOC!! Un bruit dans l'étrier de frein. Bon, je continue la route en effectuant quelques essais de freinage, ça à l'air d'aller bien que j'ai perdu en course sur la pédale de frein. On prends l'autoroute et on s'arrête sur une aire pour grignoter un bout avant d'arriver. Je vais jeter un coup d’œil sur mes étriers de frein: à droite RAS, à gauche Rien ne va plus! La plaquette était entièrement bouffée et était même sortie de son logement, allant se coller contre le col du disque (qu'elle même avait bien usé), en avant de l'étrier....BOOOON et bien on va rouler cool et ne pas se servir du frein! Tout à coups de co-pilotage, de frein moteur et de frein à main.

2130: Nous arrivons enfin sur ZP01, OUF! Sur place, nous retrouvons notre Team Leader 2 et Tireur d'Elite Benounn ainsi que son fidèle Spotter Boldrago qui nous briefent sur les OM de la soirée. Nous devrons nous tenir équipés et prêts pour 2200 afin de rejoindre la Drop zone DZ04 en voiture, située à plus de 8km. Notre mission: Rejoindre la Zone d'Engagement ZE04 afin d'y engager l'ENI, sécuriser l'Otage, récolter toute information sur le terrain et quitter la zone sans ne laisser aucune trace ni preuve. Nous prenons donc la route dans les temps et garons la C4 Tactique d'usage à quelques mètres de DZ04, à couvert...d'un petit kéké!

2230: la température est agréable et la lune nous éclaire quasi comme en plein jour! PARFAIT!! Nous avons 1h devant nous pour nous déployer sur ZE04. Benounn choisira de progresser quelques centaines de mètres à l'est de notre point d'attaque afin d'arriver par un surplomb et de créer la surprise. Nous évoluons, entendant l'ENI parler de vive voix et nous dissimulant à chaque passage de véhicule car, j'avais oublié de le préciser, nous étions en bord de départementale n°40, en lisière de forêt. La progression se fait sans difficulté, nous traversons la D40 à toute vitesse et rebroussons chemin en direction de l'ouest. Arrivés non loin de la zone, nos pas se font plus légers. Nous partons en tête avec Boldrago alors que Ewok, Benounn et Frew reste plusieurs mètres en retrait. 100m à peine, Benounn demande un ligne afin d'attaquer en force. Je me situe à droite et m'écarte un peu trop, c'est alors que j'entends un bruit de moteur,celui en fait,d'un pick up qui prend la fuite. Mon Comtac résonne, Boldrago me dit de venir mais je ne vois plus personne et mon micro ne marche pas. Prudemment, j'avance et j'entends Benounn qui m'appelle "Yukon,dépêches toi!". Putain, je suis à la traine!! Arrivé sur le point de rendez vous, je retrouve tout le monde, la zone est dégagée...nous avons loupé l'objectif de 2 minutes! Je check autour de moi pour trouver quelconque indice: rien! Nous repartons au véhicule et retrouver nos 3 PHÉNIX manquants: Squall notre Team Leader, Mariufle (ou Maruifle pour certains d'entre nous) et Gowachin, qui étaient arrivés sur DZ04 quelques minutes avant notre assaut loupé et avaient intercepté le véhicule fuyard. Manque de pot, une fois la zone quittée, les occupants avaient endossé leurs gilets d'ORGA mettant fin à toute action possible de notre part. DAMN. Petit Check, petit câlin entre copains et nous retournons sur ZP01 pour debrief et nouveaux OM. Vous ètes toujours là? Bien... :)

SAMEDI
0030: nous rencontrons CIA-01 et CIA02 qui nous briefent rapidement sur les prochains OM. Un rendez vous entre 2 coursiers et un groupement Spetznaz doit avoir lieu samedi à 1100 sur PH08 ainsi qu'un second sur PD04 à 1300. Il nous faudra surveiller les échanges, laisser les spetznaz quitter la zone sans les engager et intercepter les coursiers afin de leur soutirer toute information relative. Les civils n'ayant aucune importance pour nous, leur sort dépendra de ce qu'ils auront à nous donner! Jusque là, nous avons carte blanche pour nous déployer sur la carte afin de nous reposer. CIA-02 (Larcenn des ASP), aussi bon soit-il, jette un oeil sur mon véhicule et me propose de reloger la plaquette comme il le peut en démontant la roue et desserrant la mâchoire de frein... Nous trainasserons sur le parking enrobé et éclairé de ZP01 afin de mettre en place notre stratégie PHÉNIX et casser la croûte avant d'aller dormir dans la pampa. je resterai aux côtés de Larcenn qui s'occupe de mon véhicule et exprime son doute quant à la sécurité engagée si je prends la route. "Pas sur que ça tienne, il ne faudra pas avoir un freinage d'urgence à effectuer". Il aura fait ce qu'il a pu et je l'en remercie grandement!!
0200: Nous prenons la route vers une zone de bivouac définie pendant notre pause, effectuons une courte distance d'environ 2/3 km, stationnons nos tanks urbains de marque Citroën au bord de la D40, nous enfonçons d'un centaine de mètres dans la broussaille et posons nos sacs.

0300: DODO!

0700: Réveil légèrement loupé...
0730: Ewok me réveille de la plus douce des façons (en me bousculant quoi), vindieu que j'ai bien dormi!! Décollage prévu le plus rapidement possible, je replie, je range, je mange, je bois et c'est parti pour une journée de plus au paradis! Nous déposons nos sacs dans les véhicules et partons en autonomie eau/bouffe sur la zone PH08 où aura lieu la rencontre entre civils et Spetznaz. Evolution rapide sur petits chemins, une grosse heure et demi de marche pour arriver, je crois, vers 1000 sur les coordonnées renseignées. Sur la route, nous aurons croisé 2 quads et un pick up qui, par chance ne nous auront pas vu car nous sommes passés maîtres dans l'art de la dissimulation, rappelons-le! Le point de rencontre PH08 est une aire dégagée avec broussaille à hauteur de hanches et entourée de végétation. C'est un endroit parfait pour nous mettre en place et surveiller les accès facilement. Squall nous dispatchera par binômes envoyant Boldrago et Benounn,en ghilie, se dissimuler non loin du chemin d'accès a l'Est. Mariufle et Ewok seront postés plus au Nord et Frew et moi même au Sud, beaucoup plus en retrait que le reste du groupe.Squall et Gowachin seront quant à eux relativement proches du binôme B'n'B (Boldrago et Benounn quoi...)...Bon ok!
Frew et moi sommes sur un tas de caillous peu confortable, nous entendons un véhicule en approche et je vois une Mégane noire, vitres teintées s'engager sur le chemin d'accès de la zone en direction de M'n'E (Mariufle et Ewok, toujours pas?? C'est bon, j'arrête!). On ne voit rien à l'intérieur, impossible de confirmer le nombre de personnes à bord. Le conducteur hésite, s'arrête, fait demi tour et bifurque sur le chemin venant vers notre position. On s'écrase la rondelle comme on peut, la Mégane continue et s'arrête 50m plus loin; plus de visu...A la radio les coms fusent: "combien de pax?": personne n'a pu le confirmer.


1030: Tandis que nous attendons que les Spetznaz débarquent et fassent leur échange. J'entends au loin un bourdonnement, comme une abeille qui vole prêt de nos oreille mais...il n'y en a pas! Je lève les yeux et j'apperçois un drone en stationnaire au dessus de la zone! Je le vois tourner, checker tout le périmètre alors quand il me tourne le dos, je m'écrase contre les cailloux et prie pour qu'ils ne nous voit pas car nous somme relativement exposés...Le drone repart, on a plus qu'à espérer que son pilote n'ait rien vu à la caméra... Mais quelques minutes après il revient en insistant un peu plus. Aucun mouvement de notre part, il refait son petit manège et repart en direction de l'Ouest. Aucune activité les minutes suivantes...

1100: Ils arrivent et pénètrent la zone de seulement 10m et en marche arrières, prêts à partir...bon ok, mais ils sont 50m devant moi et la Mégane est partie s'enfoncer 50m dans mon dos... pas évidant de se croiser de la sorte! Quoiqu'il en soit, j'ai assez bonne visu sur le véhicule à benne des Spetznaz, sûrement un vieux pick up Toyota! je n'arrive à identifier que 2 PAX n'ayant aucune attitude agressive. Les minutes défilent, je vois un troisième PAX armé s'écarter du véhicule, armé d'un AK47. Pas de doute, ils ne sont pas là pour tricoter mais pour autant, pas plus de mouvement. Le conducteur finira par se tourner dans ma direction, me regarder fixement et lever la main en signe de salut.... Putain, je suis grillé et pourtant, c'est moi le plus loin! Je ne sourcille pas, je m'enfonce un peu plus derrière mon demi tronc et je vois les PAX embarquer dans le pick up et se sauver. Je contacte Squall à la radio: "Que fait-on?". Réponse: "On assure la mission".

1145: Squall nous demande, à Frew et moi de nous placer à couvert au centre de la zone. C'est alors que j'entends un bruit de moteur derrière moi. Je me retourne et vois l'ombre de la Mégane progresser sur le chemin en direction de la sortie de zone. Je me jette au sol, fais la crêpe et annonce à la radio que le véhicule est sur le point de partir. Squall lance l'ordre à Mariufle et Ewok d'intercepter la voiture des civils: BOOM, la Tenaille se mets en place!! On assure la sécurité à 360°, les 2 occupants sont sortis du véhicule, fouillés et interrogés, Nous leur soutirerons des documents et Benounn mettra fin à leur vie car les civils n'ont aucune importance pour nous. Rideau! En faisant un point sur la situation, Boldrago et Benounn nous raconterons qu'un des Spetznaz s'était assis 3m devant eux, leur laissant à peine la possibilité de respirer. Je leur laisserai le soin de détailler ce moment dans leurs RETEX respectifs.

1150: Nous quittons la zone au pas de course afin de rejoindre nos véhicules engagés et nous rendre sur PD04 le plus vite possible Au vu de l'heure avancée et de la distance, nous ne seront pas à l'heure pour le prochain rendez-vous. Benounn contacte le QG pour leur annoncer que nous feront de notre mieux! Feu vert, on trace aux voitures, on envoie la sauce et arrivons sur le secteur suivant avec "seulement" 15min de retard. Pas le temps de niaiser, on remplit nos gourdes et on va se planquer dans la plaine! Il s'agit d'une immense plaine avec une végétation éparse et bien dense, laissant pas mal de couvert. C'est dans cette plaine que nous seront dissimulés Squall, Frew, Gowachin et moi. Mariufle, armé de sa Mk46, et Ewok serons plus en hauteur du chemin d'accès prêts à fermer la marche aux spetznaz en cas d'embrouille. Notre duo Sniper se dissimulera sur la colline au Nord, par delà une murette afin d'observer la situation et prendre des photos.

1330: Nous sommes en place, j'entends un véhicule approchant à l'opposé du chemin d'accès de la D40, couper le contact et claquer des portes. Pas de visu pour moi, Boldrago annonce 3 PAX civils non armés. Peu de temps après, je vois 2 pick up arriver par la D40 et entrer dans la pleine, le rendez-vous va avoir lieu et cette fois-ci on ne loupera rien! Les pick up s'arrêtent, les PAX tombent des bennes et par je ne sais quel hasard, tombent nez à nez avec Squall et Gowachin qui étaient embusqués dans un épineux! L'affrontement commence, Squall et Gowachin sont dépossédés de leur vie aux premiers tirs! MERDE! Je décale sur ma droite, je tombe a gauche d'un PAX et je tire et touche 4 fois de mon DMR pour m'assurer qu'aucune protection balistique n'affecte mon plaisir dévastateur. Je suis repéré et pris pour cible, je navigue de droite à gauche, d'avant en arrière, tentant des tirs aveugles dans la direction des assaillants. Frew est à couvert et tient bon. Mariufle annonce que son *mk46 est enraillé et qu'il ne pourra plus asmater dans le bordel. Je me place au premier spot, je vois 2 têtes dépasser 10m derrière l'ENI que j'ai abattu, je tire la fin de mon chargeurs, je me mets à couvert, je recharge et me relance. Les deux Spetznaz sont au sol. 3 PAX touchés? Bizarre, ça ne m'était jamais arrivé tiens...Je descends en contournant la zone de tirs par la droite car je les entends parler d'évacuer leurs DCD et quitter la zone: PAS QUESTION!! J'avise Boldrago que je pars en chasse mais il me demande plutôt de checker Squall et Gowachin pour voir si je peux les soigner: Négatif, nos deux frères sont morts... Benounn appelle le QG: on nous envoie un EVASAN et du renfort, YES!Je continue ma traque en retournant sur la position de Mariufle et Ewok, je vois Frew au dessus de ma position, Ewok plus en avant à couvert mais je ne vois pas Mariufle... Ewok m'annonce par langage des signes simplifié et non-conventionnel que Mariufle est touché bras gauche et jambe gauche. A ma droite, il y a un petit chemin qui descend vers un ruisseau, je décide d'y glisser discrètement, je descends la murette et tombe 15m devant le pick up. Un Spetznaz se tient dans l'embrasure de la portière, à couvert, et me tir un coup dans le buste...je m'écroule. Le choc est lourd, mais mon PACA vient de me sauver la vie... je suis sonné, désorienté. Il me faudra quelques secondes pour retrouver mes esprits et essayer de me relever, au moment ou l'ennemi recharge...Je me hisse sur la murette et vois Benounn approcher tout SRS en avant, prêt à faire un carnage!! Je l'avertis du danger et remonte en direction de Ewok. Le danger est encore bien présent sur la zone. On évolue en couverture mutuelle, c'est pas simple, mais on avance! Je couvre Boldrago qui a rejoint notre position pour l'EST, il glisse, j'avance et vois l'ennemi se dresser devant moi...trop tard pour réagir, je tombe. Ma SAPI avant est fendue, encore un tir et je peux dire Adieu à la vie. Boldrago abat mon quasi-assassin, m'aide à me relever lorsque soudain, un pick up suivi de deux quads arrive sur zone! Serait-ce notre EVASAN et notre soutien?? Des gars armés descendent et commencent à nous mettre en joue. Un quiproquo énorme va alors se mettre en place: Nous pensons être sauvés, on s'annonce D4 (Delta 4), ils répètent D4! Ils ne sont pas sereins, sont sur le qui-vive. Boldrago et moi leur assurons que la zone est claire...Les canons se baissent, la tension redescend, tout va bien. Nous nous dirigeons vers les véhicules de nos sauveurs quand le conducteur du pick up se met à hurler: "Mais ce sont eux qui nous ont attaqué, ce sont nos ennemis" ( Arcusse, sacrée fripouille!! Fallait pas nous balancer voyons!) et me tire dessus! Mon épaule est touchée, je tombe au sol et essaye de dégainer mon PA mais me fait tirer une seconde fois dans la cuisse. L’énergie me quitte, je veux tenter un baroud d'honneur mais n'en aurai plus la force. Yukon, over! Nos corps seront fouillés puis laissés à l'abandon... Photographiés aussi tiens, je me demande si je fais bien le cadavre? Au final, je ne sais plus qui est resté vivant chez les PHÉNIX mais ce fut un assaut phénoménal car nous aurons décimé tous les Spetznaz avant l'arrivée de l'EVASAN ennemi...

1500: Extraction vers le ZP01 pour une bonne phase de repos/restauration car je pense que nous l'avons bien méritée cette pause. On enlève nos équipements, on fait sécher nos fringues trempées de sueur, on sort les popotes et nos blagues vaseuses et c'est parti!! Je crois que c'est à partir de ce moment que nous avons perdu tout contrôle de nous même et de notre sérieux. :)
Nouvelles directives de CIA-01 et CIA-02: nous devrons déposer nos véhicules à la Drop zone DZ40 pour nous rendre ensuite au Rallye Point RP40 à 2100 et y activer un balise GPS. Nous devrons ensuite nous diriger vers les ruines du Action Point AP40 afin de contrôler la zone jusque 0600 et y trouver quelque indice que ce soit. On allège au maximum nos sacs car cette fois-ci nous aurons besoin de nos affaires de bivouac.Départ de ZP01 prévue pour 1700, une longue marche nous attends entre DZ40 et RP40...

1730: Nous garons nos véhicules sur DZ40 et entamons le chemin menant au Rally point... Ben nom de Dieu, ça va en faire de la marche, et chargée en plus! Je profite du soleil couchant pour faire quelques photos du groupe. Nous rejoignons une piste de l'autre côté de la D40 et marchons avec en-train. Pas facilement, mais tout le monde tient le coup. La nuit tombe relativement vite mais la lune se fait encore plus brillante qu'hier. IphiGéNie se fera bon allié dans notre recherche de chemins tracés mais recouverts par la végétation...

2045: Arrivée sur RP40, on check la zone pour y trouver un coin à couvert en attendant des instructions du QG. Que fait-on est ce qu'on profite de l'heure pour nous reposer avant de partir sur AP40 ou choisissons nous plutôt de nous y rendre quitte à être plus en danger. Après carte blanche du QG pour mener notre action, Squall décidera après concertation avec Seb et Benounn, de laisser les troupes au repos et de nous remettre en mouvement à 0300. Je déplie mon matos de bivouac, je grignote un bout de comté, une barre protéinée et me couche dare-dare dans mon duvet afin de profiter un maximum de ces quelques heures de répit.

0200: Le réveil me pousse, ce matin je crois que c'est Squall et sa douceur qui m'ont extirpé de mes rêves... Il fait plus frais à cette heure ci , il faudra garder un petite couche chaude et des sous gants... Par chance, mon PACA m'offre une isolation thermique supérieure. Je me contenterai d'une polaire va.... MAIS BIEN SÛR!!!

0250: Nous prenons la direction des ruines du AP40. Nous somme à environ 2km à vol d'oiseau, il ne nous faudra donc qu'1h pour y arriver. Non loin des ruines, nous décidons de droper les sacs afin de ne pas être encombrés en cas de conflit. Nous perdrons encore quelques minutes pour trouver un chemin caché par Mère Nature...

0400: Enfin arrivés sur place, nous sécurisons la zone et la fouillons dans le but de trouver quelque élément qui ait pu être déposé. Les recherches ne seront pas fructueuses. Squall dispose les binômes sur la zone, Frew et moi au Nord, Ewok et Gowachin sur l'accès Sud, tandis que le reste des PHÉNIX retourne prendre les sacs. Finalement, nous n'aurions pas du les droper car étions poches de la zone. Le temps passe lentement, la température corporelle chute à vitesse grand V, j'ai besoin de la doudoune qui est dans mon sac mais...j'entends le bruit d'un véhicule sur piste, au Nord de notre position. J'avertis le groupe de la présence d'hostiles sur place et m'assure de ne louper aucun indice quant à leur position... le véhicule s'arrête, les portes s'ouvrent, claquent, les PAX parlent fort...on dirait qu'ils font exprès! Le véhicule doit être à 50-60m, guère plus! Ils repartent dans notre direction mais je redoute qu'ils aient dropé quelques gars armés pour nous prendre par surprise. Je maintiens le flux d'information par radio comme je peux, le pick up passe puis s'éloigne...bientôt, je ne l'entendrai plus! Je reste alerte quelques minutes, rends compte à Boldrago qui sera mon contact direct avec le Team Leader. Ils reviennent par l'accès Sud avec nos sacs, bonne nouvelle car je commence à vraiment me les geler. J'entends de nouveau le bruit du pick up, cette fois-ci plus vers la zone ou nous avions déposé nos sacs. J'ai l'impression qu'ils cherchent leur chemin mais qu'ils finiront bien par trouver...bingo, ils s'approchent, je commence à voir le halo de leurs phares...si on ne se planque pas bien, on va se faire découper car nous ne sommes que 4! Je contacte Gowachin, je lui demande confirmation sur le cap suivi du 4x4, il m'annonce qu'il vient vers nous. Cette fois-ci, pas de bluff, ils sont bien vers nous...J'appelle Boldrago. ils restent en standby sur leur position, un peu plus au Sud des ruines. Je me blinde avec Frew dans une cabane de chasse et on surveille tout mouvement en dehors. Je garde un œil sur le Nord car je crains encore la diversion. Les PAX parlent fort, évoque quelque chose "d'enterré" et parlent d'une bombe à désamorcer...ça ne sent pas bon!! Ils éclairent le secteur à coup de lampe, me faisant croire que cela confirmait ma peur d'être pris dans l'étau mais finalement, ils déchargeront (enfin je crois) une bombe au pieds des ruines et partirons. Une fois tout soupçon de danger écarté, les 4 PHÉNIX partis aux sacs nous reviennent, nous nous regroupons car j'ai grand besoin de me réchauffer en mettant ma doudoune et là, on voit une caisse! Mais s'agissait-il d'une caisse déposée par les ENI présents quelques minutes avant ou bien qui avait échappé à nos recherches plus tôt dans la nuit? Pour savoir de quoi il s'agissait, il fallait que l'on ouvre la boite avec la plus grande des précautions. Une précaution si grande qu nous avons tous détaler sur 15m en entendant un long bip à l'ouverture du capot. De là, il fallait que notre démineur opère avec Benounn en assistance. Je n'ai pu suivre cet évènement de prêt alors je laisserai le soin aux personnes concernées de vous en conter les détails... En tout cas, nous sommes tous morts!

0615: Sur ordre du QG, nous retournons au point RP40 (une extraction EVASAN je crois, mais avec nos jambes). Retour sur RP40 pour restauration et repos. Une bonne salve de grosse blague bien lourdes et vaseuses (encore), quelques citations de films, du PHÉNIX à son plus haut niveau. le QG nous demandera par la suite de regagner la DP40 et de nous rendre au point de ralliement final, sur le chemin de la Vigie.

1100: FINEX, un bon ragout délicieux pour finir, une petite bière pour la forme, nos habituels échanges avec nos amis des Jock'air et des ASP...Voilà, le tour est joué.

je suis un peu dans le flou concernant la fin d'OP, mais il y avait une bonne raison pour laquelle nous avons fini sans qu'il n'y ait d'affrontement final...

Pour ma part, ce fut une très bonne OP avec beaucoup de plaisir, beaucoup de cohésion au sein du groupe. Les ASP sont toujours aussi rigoureux dans l'organisation, toujours aussi accueillants et sympas. C'est bien pour toutes ces raisons que nous revenons chaque année.


MERCI A TOUS
Dernière édition par Yukon le 13 Mars 2017, 19:38, édité 1 fois.
Tout ce qui est bon dans la vie mérite qu'on en abuse. La modération, c'est pour les lâches...
Avatar de l’utilisateur
Yukon
 
Message(s) : 989
Inscription : 12 Juin 2014, 09:46

Re: OP SEARCH & DESTROY VI (ASP) 10-11-12 Mars 2017

Message par Gowachin » 13 Mars 2017, 17:24

RETEX Opérateur Gowachin SEARCH & DESTROY VI
Role : Topographie, binôme avec Leader.

Préparation OP
Dimanche 05/03/2017
On reçoit nos ordres de missions, et je commence mon job de topo sur la carte du Pakistan Nord. Placer les points importants, regarder les reliefs, les vues satellites pour découvrir le terrain, que je n’ai jamais vu de mes yeux.
Grosse session d’apprentissage des coordonnées UTM, pour pouvoir se situer sur une carte sans trop de reliefs notables (contrairement à notre Chartreuse) et vérification de mon GPS.

OP
Vendredi :
1300: Dernière vérification des sacs, remplissage de l’eau et graillage des chargeurs. Il s’agit de débarquer sur le terrain en étant totalement opérationnel.

1800: Arrivée à Voiron pour prendre le covoiturage, une occasion pour prendre un repas à manger sur la route, puisqu’on a environ 3h de routes, au rythme de Metallica “Seek & Destroy”. Le temps que tout le monde soit prêt on part enfin.

2300: Arrivée sur la D30. On prend contact radio avec le reste du Komando qui a pu arriver plus tôt. Ils ont été briefé et sont en attente proche du point ZE04 pour attaquer et libérer un otage de la CIA. On décide de planquer la voiture sur une piste de la D30 et de s’équiper hors de vue de cette route malgré tout assez fréquentée à cette heure. Une fois équipé, on reprend place dans le véhicule et on rejoint le point DZ04, à proximité du véhicule qui a amené le reste du Komando. On nous informe de la situation par radio et on reste sur DZ04 pour couvrir le retrait de nos camarades avec l’otage.

2330: L’assaut est donné et on apprend qu’un véhicule “pick-up” prend la fuite avec l’ensemble des PAX. On a donc ordre d’intercepter le véhicule sur la D30. Comme le véhicule est très bien identifié et sera sur nous dans très peu de temps, on se place aux abords de la route pour le bloquer. Il arrive vite sur nous et nous parvenons à l'intercepter.

0000: On retrouve donc le reste du Komando qui nous a rejoins en courant derrière le pick-up. On est bien content de les voir et on part direction ZP01 pour debrief avec nos contacts de la CIA qu’on a pas encore vu.

Samedi
0030: Première rencontre avec CIA-01 et CIA-02, qui nous débriefent.
S’ensuit le brief pour la suite de l’OP. L’ensemble des assauts de ce soir n’ont rien apporté puisqu’il semble qu’une organisation a prévu notre arrivée sur zone. Il y aurait sur zone un groupe de vieux Spetznaz, qui vont dans les prochains jours tenter des échanges avec des coursiers civils. Les ordres sont clairs : on ne doit à aucun instant se faire voir des Spetznaz, mais tout de même obtenir le maximum d’informations sur ces échanges. Les civiles n’ont strictement aucune valeur et si on engage les hostilités avec les Spetznaz, nous serons découpé en très peu de temps. Il va falloir être invisibles et subtils avant tout.

Notre Komando doit surveiller deux RDV :
-PH08 à 1100
-PD04 à 1300
Les coursiers sont deux et ont toujours de l’avance. Mon job commence donc puisqu'il s’agit de trouver un endroit pour dormir à proximité du premier RDV, afin de se déployer rapidement, tout en étant proche de nos véhicules pour ensuite partir vite sur le second RDV. On a donc le choix sur l’immense terrain, mais il s’agit de ne pas s’installer trop prêt d’un camps spetznaz, car on ne sais pas du tout où ils sont.
Le Komando profite de ce moment pour se restaurer, et on trouve un point CP-KP pour dropper les voitures et trouver un coin peu exposé à proximité.

0200: Départ en fonction de CP-KP pour aller se coucher dans les fourrés. On prend les sac et on s’engage sur un bout de chemin. Au bout de quelques minutes, on part dans les fourrés et on trouve un endroit pour dormir. Décisions est donnée de se lever pour 0700 et que tout le monde dorme bien. On pose donc les duvets et les matelas et c’est partis pour plus de 4h de sommeil qui feront du bien.

0700: J’émerge vaguement aux premières lueurs du jour, bien au chaud dans mon duvet. Presque pas envie de bouger, mais je crois qu’il va bien falloir, puisque tout le monde émerge. En particulier le Lead qui avait prévu de se lever une heure plus tôt mais qui à préféré son duvet, mais on peut pas vraiment lui en vouloir. On mange un bout, avec un petit thé et on remballe tout dans les sacs.
On avait déjà établis de poser les sacs dans les voitures et de partir léger pour PH08, ce que l’on exécute rapidement. J’ai bossé le trajet et on part sur les chemins en progressant rapidement, en trouvant notre chemin dans ce labyrinthe de broussailles.
-merci le GPS qui ne veut pas me montrer les chemins d’ailleurs-
On débarque finalement sur une bonne piste bien large et on avance quand on entend des moteurs au loin. Ni une ni deux, on s’éparpille dans les buissons autour, et on se planque pour laisser passer deux quads et un pickup. Je ne les vois pas personnellement, surement trop bien caché.

1000: On arrive sur PH08, que l’on trouve exactement au GPS -vive l’UTM- puisqu’il y a plusieurs carrefours qui sont dans un rayon de 50m de rayon. Il s’agit d’une zone relativement dégagée avec quelques buissons. Le Lead nous place donc tout autour, avec notre binôme TE au plus proche avec leurs ghillies pour pouvoir écouter l’échange.
Je m’installe donc avec Squall dans un buisson qui sera très inconfortable pour moi. Un truc qu’il faudra que je bosse par ailleurs, c’est ma patiente pour rester dans un fourré longtemps. Enfin bon...un véhicule noir passe, ce qui nous calme, mais il ne restera pas après un petit temps d’incertitude.

1030: Je me suis un peu assoupis pour dissiper mon mal de dos a force d’être affalé sur un tas de branches. Je suis vraiment pas super bien installé mais ce n’est pas le moment de bouger : on entend un drone nous survoler et il s’agit de ne pas faire le moindre mouvement. Je ne le verrais pas, mais le bruit est très reconnaissable. Il nous tourne un peu autour puis repart. Un bon coup de pression.

1100: Arrivée des Spetznaz sur la zone d’après ce que j’entend à ma radio. D’ailleurs le Lead juste à côté de moi a besoin de cette radio puisque la sienne tombe en rade. Je n’ai donc aucun visuel, aucun son et pas vraiment d’informations. Je sens que c’est tendu mais pour le moment mon dos est fracassé sur une branche. Apparement le véhicule Spetznaz repart ce qui me permet de souffler.

1145: Un véhicule arrive, et est intercepté par notre gunner. Bon du coup je ne suis au courant de rien et je me retrouve à garder deux civils plaqués au sol du bout de mon P226. Ils en profitent pour bronzer pendant que le Komando surveille la zone et fouille la voiture. Un point radio se fait avec la CIA et je vois notre TE revenir puis descendre froidement mes otages. La gâchette me démange, je pensais pouvoir tirer enfin.

1150: On part de la zone en trottinant, afin de rejoindre le plus vite possible nos véhicules. Je dois retrouver le chemin retour, ce qui se fera assez simplement malgré une erreur. Réglée grâce aux autres GPS du groupe. En chemin j’en profite pour trouver exactement PD04 et trouver le point le plus proche / pratique pour sortir des voitures afin de guider les pilotes.

1315: Arrivée sur PD04, on sort des voitures et découvrons la zone. Il s’agit d’une zone très dégagée avec des buissons très touffus pour se planquer dedans. On ne traine pas et le Lead dispatche les binômes sur toute la zone. Je suis donc en toute première ligne dans un buisson avec Squall. Il commence à faire très chaud et finalement un pick-up arrive avec des civils. Il discutent à 10m de nous et j’arrive à les apercevoir entre deux branches. Ca parle de motos et de trucs divers. On apprend par radio qu’ils sont trois PAX et j’ai entendu que l’un d’entre eux est véhiculé par les deux autres.
Peu de temps après, des véhicules arrivent et de nombreux PAX arrivent, très méfiants envers les civils. On se tasse dans notre buisson parce qu’on apprend par radio qu’il s’agit des mêmes PAX qu’au RDV de 1100 sur PH08. Malheureusement un des PAX sécurise la zone en passant juste au dessus de notre buisson et nous voit. Moment d’incompréhension quand il demande s'il engage ou non. Squall tir et les PAX engagent direct. On se fait correctement découpé et je perd ma jambe gauche quand Squall meurt. Je fais le mort un instant et quand j’ai une ligne de tir probable je tente de dégommer un PAX au P226. Bon ça ne passe pas non plus au travers du buisson dans lequel je suis, et je me reprend une rafale dans le buisson. Au vue des multiples touches, je me déclare DCD.
La suite sera donc à lire sur les autres RETEX, puisque je resterais couché dans mon buisson et je rejoins ensuite l’ensemble des DCD à l’ombre parce que fait chaud au bout d’un moment. L’engagement se continue tranquillement et au bout d’un certains temps, tout le Komando est à terre. Mention spéciale pour Frew qui aura couru une petite distance avec un bras touché, ce qui nous aura un peu détendu :)

1500: Nous sommes finalement tous DCD et rappatriés vers ZP01. Nous avons alors droit à une bonne pause qui nous permettra de nous restaurer, de discuter de tout ce qu’on vient de vivre. Un super moment pour enlever les chest, changer un peu les affaires, et surtout manger un bon repas chaud! Ce fut également un instant assez particulier pour ce qui est de l’échanges de conneries ^^
On a finalement les nouveaux ordres : Nous devons déposer les voitures sur DZ40 pour ensuite cheminer jusqu’à RP40, avec un impératif horaire de 2100. Il nous faudra ensuite rejoindre les ruines de AP40 pour une mission de surveillance, avant 0600. La mission est de surveiller les ruines pour repérer les éventuels dépôts d’armes des PAX, tout en les empêchant de venir récupérer ce qui peut être déposé.
Nous avons carte blanche sur notre organisation pour le trajet, la nuit et tout ce que cela suppose : nourriture, eau, couchage, emport de couches chaudes etc. Je prend connaissance de l’itinéraire avec Leader et notre binôme TE, afin de prévoir notre organisation. Il est vite décidé d’alléger un maximum les sacs puisque le chemin représente plus de 10 km à patte. Il nous faut cependant prévoir de quoi prévoir un bivouac éventuel sur RP40.

1730: Nous sommes arrivé sur DZ40. S’engage alors une bonne rando…qui puisera bien dans mon moral. Ce chemin me semble interminable et j’en viens à laisser le binôme TE gérer l’orientation pour pouvoir suivre au milieu du groupe. L’idée d’abandonner me caresse l’esprit, mais le groupe tient bon et me pousse à me surpasser. Au final on va bouffer plus de 3h de rando avec tout sur le dos...et ce dernier me le rappellera pendant la semaine qui va suivre. La nuit tombe de plus en plus et on finit par marcher sous la pleine lune, ce qui gravera également de belles images dans une tête à bout. Mais ça représente à chaque fois de beaux moments d’OP.

2045:
On arrive sur RP40, et comme nous avons mine de rien adopté un bon rythme, nous avons un peu d’avance, même avec les pauses que nous avons fait. On s’éloigne un peu de cet immense carrefour, et on se planque dans un buisson. Il est donc temps de décider ce que nous allons faire jusqu’à 0600, donc durant les 9 prochaines heures. Aller sur les ruines et dormir tout en surveillant, ou alors se reposer ici et aller sur AP40 plus tard pour surveiller les dernières heures.
On décide très vite, avec l’accord de carte blanche du QG de se reposer et de partir pour 0300. Je n’attendais que ça pour sortir le matelas, le duvet et m’endormir le plus tôt possible. Je suis éreinté et je m'endors vite, après avoir descendu mon bonnet sur mes yeux pour pas avoir la lumière de la Lune qui me dérange. Je ne sais pas si c’est le manque de sommeil, la déshydratation ou autre, mais j’avais alors un bon mal de crâne en plus de la fatigue musculaire générale.

0150: j’émerge peu avant le reste du groupe, mais reste au chaud dans le duvet pour m’économiser le maximum. Tout le monde se lève et je remballe donc toutes mes affaires dans le sac. Je commence à devenir efficace en instalation/désinstalation de bivouac rapide dans le noir.

0250: Le départ est donné, direction les ruines de AP40. La distance est très courte et le chemin se fait bien, même si nous devons passer par un chemin très découvert. Nous nous arrêtons un peu avant pour déposer les sacs, et décider de la fin de notre approche qui doit être la plus discrète possible. Malheureusement le chemin choisis sera extrêmement bruyant car remplis de broussailles.

0400: Arrivée sur les ruines, nous vérifions tout le périmètre en fouillant les bâtisses conformément à notre ordre de mission, et faisons le point. On repère vite les axes principaux pour arriver sur zone et le LEAD dispatche les binômes sur ces accès. Je prend l’accés par la piste Sud avec Ewok et nous nous installons de part et d’autre de la piste dans les buissons. Je prend pour ma part position sous un tout petit sapin, et m’installe confortablement, ayant retenu la leçon des précédents RDV. Et il est maintenant l’heure d’attendre. J’ai la radio dans la main, la réplique prête à être récupérée.
Soudain la radio commence à donner des informations et j’entend des bruits de moteur dans le Comtac. Je n’ai pour le moment aucun visuelle et personne n’arrive sur la piste que je surveille. Je me plaque le plus possible contre le sol pour ne pas que de possibles phares me remarquent au travers de mon buisson. Finalement le 4x4 tourne un peu autour de nous et je l’entend finalement approcher, sur ma piste. Je donne l’information et mon impression sera confirmé peu après puisque les PAX passent juste devant mon nez. Dès que le véhicule me dépasse, et profitant de la couverture que m’offre son moteur, je donne les infos au groupe par radio : 4 PAX à pieds précédent un 4x4, avec toutes les lumières allumées. On m’informe de PAX dans la benne du véhicule mais je n’ai pas de visuel.
Le véhicule s’arrête, et j’ai un maigre visuel entre les branches, mais j’entend des bribes de conversations. J’entend parlé de quelque chose à “déterrer”, et surtout d’une bombe qu’ils ont peur de retrouver désamorcée. Tout ceci est décousu mais je transmet. Au passage, me plaquer à plat ventre contre le sol commence à me geler, et mon ventre se met à grogner avec la faim, ce que je calme avec une gorgée d’eau de mon camelback, que j’espère la plus discrète possible tellement les PAX sont proches de moi. Les PAX finissent par repartir et j’entend alors parler de la “Vigie” que j’avais noté comme point remarquable sur la carte. S’agit-il de leur camp?
Après le départ des PAX nous attendons un bon moment pour finalement sortir de nos positions et faire le point avec tout le Komando. Une caisse et des missiles ont été déposé près de ruines et notre démineur commence son travail. Par curiosité je m’approche aussi et à la première ouverture de la caisse, un long bip sonne directement. Nous courons tous dans un buisson pour….euh pour essayer d’éviter l’explosion gigantesque d’une cache d’arme et de missiles. Nous sommes donc tous DCD par notre curiositée.

0615: On reçoit ordre du QG de revenir sur RP40 pour une probable EVASAN, ou du moins on l’espère vivement. On arrive rapidement sur le point et il est temps de se restaurer après tout ce qu’on vient de faire depuis la dernière fois qu’on a lâché nos véhicules. On se détend un peu (trop) et on profite d’un super lever de soleil pour se réchauffer après la longue nuit qu’on à eu. On reçoit finalement ordre de retourner sur DP40.

1100: Arrivée sur DP40, et on apprend que FINEX. On rejoins donc l’ensemble des participants et on prend un repas chaud en leur compagnie. L’occasion de saluer les Jock’Air sans tirer de billes, de discuter avec les orgas. Et fin!


D’un point de vue personnel ce fut une très belle OP, où le travail de Komando en reconnaissance et sans trop d’engagements s’est bien illustré. L’idée de rester planqué dans un buisson pour surveiller incognito un échange peut paraître sans intérêt, mais quand il y a du RP en face, l’adrénaline est bien au rdv et ça demande de l'entrainement (pour la patience). De même s'orienter dans ce terrain immense et plat, sans vrai repère permet vite de progresser et il faut un bon physique pour aller d'un point à un autre sans en baver sous ce soleil, et ce physique s'entame d'autant plus que c'est la première OP où je passe deux nuits dehors en jeu.
Et enfin le point le plus important : première OP sans pluie depuis plus d'un an de milsim!! :twisted:
Dernière édition par Gowachin le 26 Mars 2017, 20:48, édité 2 fois.
Under one banner, as a unit we stand, and united we fall.
Avatar de l’utilisateur
Gowachin
 
Message(s) : 345
Inscription : 19 Février 2015, 19:38

Re: OP SEARCH & DESTROY VI (ASP) 10-11-12 Mars 2017

Message par Simon » 22 Mars 2017, 11:20

Hello les Phenix.
Encore une fois content de vous avoir croisé sur l'OP, en échangeant les rôles pour cette année c'était sympa !

Voila la photo souvenir :

Image

A quand la prochaine ? :mrgreen:
Simon
 
Message(s) : 3
Inscription : 01 Mars 2017, 11:42

Re: OP SEARCH & DESTROY VI (ASP) 10-11-12 Mars 2017

Message par Ewok » 22 Mars 2017, 13:59

Cool!
À très bientôt pour une OP Barbecue !!

Non non je ne suis pas en manque....
C'était pas ma guerre...
Avatar de l’utilisateur
Ewok
 
Message(s) : 625
Inscription : 06 Avril 2014, 22:11

Re: OP SEARCH & DESTROY VI (ASP) 10-11-12 Mars 2017

Message par mariufle » 22 Mars 2017, 14:03

Merci,
et vivement la prochaine oui !
Avatar de l’utilisateur
mariufle
 
Message(s) : 1423
Inscription : 06 Avril 2014, 15:27

Re: OP SEARCH & DESTROY VI (ASP) 10-11-12 Mars 2017

Message par Squall41269R » 24 Mars 2017, 06:48

Yes bien la photo

merci
Avatar de l’utilisateur
Squall41269R
 
Message(s) : 627
Inscription : 05 Avril 2014, 17:33

Re: OP SEARCH & DESTROY VI (ASP) 10-11-12 Mars 2017

Message par Yukon » 25 Mars 2017, 20:24

Merci pour la photo Simon! La prochaine op "MILSIM" n'est pas.. Warpej? :)
Tout ce qui est bon dans la vie mérite qu'on en abuse. La modération, c'est pour les lâches...
Avatar de l’utilisateur
Yukon
 
Message(s) : 989
Inscription : 12 Juin 2014, 09:46

Re: OP SEARCH & DESTROY VI (ASP) 10-11-12 Mars 2017

Message par benounn » 26 Mars 2017, 10:56

A mon tour de raconter nos aventures lors de cet excellent week-end!


Vendredi, 20h30 après quelques heures de route et plusieurs semaines de préparation en mode "je prends le srs? non plutôt le hk416, non en fait le srs, ah mais il est pas prêt, bon ben le 416, non en fait c'est bon j'ai trouvé la pièce qui manquait etc. etc."

Bref, avec Boldrago nous arrivons au RDV. Briefing avec l'orga et tout de suite nous rentrons dans l'immersion. Nous serons 4 groupes commandos à nous opposer à??? peu d'infos. D'anciens spetnaz apparemment, des gens qui font du traffic d'armes, mais on n'en sait peu sur eux pour l'instant.
Nous sommes envoyés pour une première mission à la recherche d'un otage qui aurait été capturé. Nous devons nous insérer sur une dropzone à 21h30 et lancer un assaut à 22h30 pour récupérer notre homme.
Je prends la tête des opérations pour cette première mission avant de laisser squall gérer pour le reste de l'opé. Notre groupe d'assaut est constitué de 5 PAX. Un deuxième groupe de 3 PAX restera en attente au niveau de la DZ.

Image

Nous nous déployons sur notre DZ et choisissons de contourner notre objectif par le sud, puis de tourner autour afin d'emprunter une piste arrivant du nord est. Cet itinéraire est certes relativement long, mais nous avons largement le temps, et c'est certainement l'option la plus discrète.
La progression se fait relativement rapidement et sans grande difficulté. Nous arrivons comme prévu au niveau de notre objectif. Nous formons la ligne pour un assaut et alors que nous sommes prêts à intervenir nous entendons des portières se claquer et un bruit de moteur retentir!
Nous accélérons le pas pour prendre en chasse notre cible, mais trop tard, le véhicule est en mouvement et nous ne pouvons pas l'arrêter. J'appelle alors immédiatement squall à la radio et lui demande d'intercepter le pick up.
Boldrago et Ewok talonnent le pick up pour guider le groupe de squall, et l'interception a lieu quelques instants plus tards: Pas d'otage dans le pisk-up!
Damn, une fausse information? Squall laisse repartir le pick up après une rapide inspection, tandis que Frew, Yukon et moi inspectons la zone de l'objectif afin de trouver d'éventuels renseignements. Nous savons que des spetnatz peuvent intervenir à tout moment et nous ne nous éternisons pas.

Retour au QG avec nos véhicules pour un débriefing.

Nos chefs nous attendent pour débriefer. Apparemment, les autres groupes ont eu des expériences similaires. il n'y avait pas d'otages sur les objectifs, on a du se faire piéger quelque part. Les renseignements n'étaient pas bons. Il nous faut donc d'avantages de rens' et se sera l'objet de nos deux prochaines missions.

Je rends le commandement à Squall qui pour une première fois sera notre team leader. Merci à lui, car c'est toujours une tâche un peu ingrate d'être au service des autres!

Notre mission suivante est le samedi matin à 11h. Nous prenons donc le temps de nous restaurer et de nous préparer pour la nuit. Le plan est de rejoindre notre DZ en véhicule, d'aller trouver un endroit safe en forêt pour y bivouaquer. Le lendemain matin nous droperons les sacs au véhicule et nous nous rendrons sur place 1 heure au moins avant l'arrivée de notre objectif.

Après une courte mais confortable nuit en forêt, après quelques biscuits et un thé chaud, après un briefing de début de mission animé par Squall nous prenons la route.
Gowa s'occupe de la topo et nous a prévu un itinéraire qui évite au maximum la piste principale passant à coté de l'objectif, afin de ne pas être vu par d'éventuelles patrouilles.

Image
Choix itinéraire de la mission

Image
Progression vers objectif

Une fois la première partie du trajet effectuée sans encombres, nous arrivons sur la fameuse piste principale. A peine avons nous fait une centaine de mètres que Seb crie "Contact avant!". En un clin d'oeil les 8 phénix disparaissent dans la forêt. Arme au point, prêt à répliquer si nécessaire.
1 4x4 et 2 quads passent devant nous semblant ne pas avoir remarqué notre présence.
Nous transmettons le signalement, la localisation et la direction des ENI au QG puis reprenons notre route.
Gowa nous amène droit sur l'objectif.

Aie, ça va pas être simple...

Notre mission consiste à observe un échange entre des civils et des spetnatz. Les Spetnatz ne doivent en aucun cas nous voir. Si l'échange est un document, nous devons les récupérer. Si l'échange est une personne nous devons l'identifier et la photographier.

Nous avons un peu le temps pour nous installer et je repère l'endroit qui me semble le plus propice pour observer le lieu de l'échange. Une zone boisée avec un axe assez dégagé dans l'alignement de la piste pour prendre des photos. La zone où boldrago et moi nous embusquerons sera à 10m de la piste.
Nous dégageons de notre axe de vue toutes les plantes génantes, et nous camouflons notre position avec des branches, des feuillages, etc. Nous sommes équipés de nos ghillies, cela devrait suffire... si les hostiles ne se déploient pas trop à l'intérieur de la forêt.

Image
Test de prise de vue : ok

Image
Objectif disparaître à la vue de tous

Notre zone d'observation est simple sur mon flanc droit et devant, nous avons replanté quelques branches pour rester masqués depuis la route. J'ai posé devant moi mon pistolet, mon appareil photo et la radio. Mon fusil de sniper ne me sera pas utile à cette distance et il est posé à coté de moi. Le but est de pouvoir dégager au plus vite au cas où nous serions repérés. Il y a des abris juste derrière nous. En cas de contact, je peux couvrir Seb qui prendra position en retrait. Celui-ci pourra alors me couvrir à son tour, et nous pourrons dégager à couvert.

Squall organise le reste du groupe pour pouvoir réaliser une interception, et renseigner de l'arrivée des hostiles.


Un peu avant 11h, un véhicule est signalé. Il passe devant notre position. je relève l'immatriculation. Cependant le véhicule ne s'arrête pas et continue le long du chemin. Sûrement les civils. Bizarre qu'ils se soient garés plus loin???
Le temps passe lentement et soudain à la radio Yukon nous signale la présence d'un drône. Celui ci nous survole à plusieurs reprises et nous fait monter la pression. Les Spetnatz ne sont pas loins et ils se méfient. Le drône tourne quelques minutes puis repars. Quelques instants plus tards un pick-up arrive et débarque 5 à 6 Pax.
Cette fois ça commence, il va falloir rester concentrer et ne pas faire de bruit.
Les pax se répartissent autour du véhicule et entreprennent une inspection sommaire des environs. Un rentre dans la forêt sur mon flanc droit. J'ai disposé devant moi mon M&P9 que je saisis et pointe dans sa direction. Pendant ce temps, Boldrago fait de même en face de nous car un autre PAX se dirige droit sur nous!
Nous sommes prêts à engager si il le faut, mais nous ne le ferons que si nous sommes repérés. Nous sommes là pour faire du rens' et ne pouvons risquer de se compromettre l'ensemble de l'opération.
Le PAX s'approche dangeureusement de notre position. Nos armes sont braqués sur lui et nous sommes prêts à l'abattre dès qu'il nous repèrera. Arrivé à 3 m de notre position il s'immobilise, jette un coup d'oeil aux environs et s'assois dans entre quelques arbres. Il regarde coté route. Ouf.
Ce n'est qu'un répis, le pax certes ne regarde pas dans notre direction, mais il risque de rester là un bon moment, et au moindre mouvement nous serons repérés. Nous le maintenons en joue en essayant de détecter dans son regard tout signe qu'il nous aurait repéré. Armé d'un fusil d'assaut, il n'aurait pas le temps d'épauler si nous étions vus, nous avons donc l'avantage tant que l'on reste silencieux et invisible...

Les minutes passent et la position se fait de plus en plus inconfortable. Allongé à plat ventre, il me faut relever la tête pour visualiser mon ennemi que j'ai maintenant reconnu. Il s'agit d'un mercenaire qui avait déjà fait équipe avec nous lors d'une précédente opération. Cette fois, il a choisi le mauvais camp^^
Je commence à avoir mal à la nuque, et aux avant-bras.
Soudain, alerte, le mercenaire reçois des instructions et se tourne dans notre direction! Plus un bruit, plus un mouvement. Alors que la tension retombe un peu, Yukon envoies des instructions à la radio. Malgré que Boldrago tente de masquer le son sortant de son headset, le mercenaire spetnatz l'entends...
Par chance, il assimile cela à une communication radio très éloignée! Ouf!

A nouveau de longues minutes d'attente s'égrennent. J'ai eu le temps de compter les opérateurs, il semblent qu'ils soient 5, "Papy" est dans le lot, un terrible celui là... Il nous a donné du fil à retordre lors de nombreux conflits! Je brule d'envie de passer à l'action. Si nous nous coordonons, l'assaut ne durerait que quelques instants. Cependant, nous pourrions avoir des pertes et nous manquerions le rdv suivant.

Enfin, la délivrance arrive... Un des nôtres a été repéré.
Cela concorde avec le moment où les spetnatz, ne voyant pas arrivé leur rendez vous décident de quitter les lieux. En un clin d'oeil tout le monde embarque et le véhicule disparait.
Pas de blessé chez nous, c'est tout bon.

L'un de nous a été repéré, mais de loin, et furtivement. Les spetnatz ont donc peu d'infos sur nous, et n'ont pas remarqué que nous avons passé 45 minutes à quelques mètres d'eux, les observant et écoutant leurs communications!
C'est donc un soulagement pour tout le monde.


Dès que la confirmation du départ du véhicule m'est donné, je contacte le QG pour lui transmettre les informations que nous avons. Celui ci me renseigne sur l'arrivée imminente des civils transportant les documents.

Nous nous remettons en place pour arraisoner le véhicule. Alors que celui ci passe à notre niveau, Mariufle notre gunner surgit au milieu de la route et braque sa minimi dans leur direction. Le véhicule s'immobilise. Tout de suite, je quitte ma position, pistolet au point et m'occupe du passager. Le conducteur est lui aussi pris en charge.
Très vite l'arrestation s'organise. Frew prends en photo les civils, la voiture et les documents que nous trouvons à l'avant du véhicule, prêts à être échangés. Ces documents contiennent des informations précieuses sur une arme de destruction massive.
Squall organise une protection à 360° autour des véhicules tandis que je rends compte de la situation au QG. Nous avons pris beaucoup de retard et nous aurons du mal à honorer le RDV de 13h.
De plus nous avons un nouveau problème à gérer : Les civils captifs.
Les ordres sont formels, les civils n'ont aucune valeurs, ils doivent être executés.

Je m'approche des prisonniers qui sont maintenant allongés face au sol et surveillés par Gowa. Avant qu'il n'aient pu esquisser un mouvement de fuite, je leur dit "désolé les gars... c'est les ordres" et j'éxecute froidement les ordres.
Peu de temps pour se resaisir, pas le temps pour les scrupules.

Nous partons au pas de course pour rejoindre nos véhicules. La mission est identique... mais elle est loin!
Malgré une alerte sur la piste principale (de nouveaux passages de véhicules qui nous obligent à se jeter à couvert) nous arrivons rapidement en vue de l'objectif. Squall nous brieffe, chacun connait sa mission. Nous arrivons sur zone en remontant un ruisseau. Nous passons ainsi sous la départementale et nos véhicules sont dissimulés à la vue d'éventuels ennemis.
Arrivé sur zone, personne. Nous sommes les premiers! Squall organise le dispositif : Mariufle et Ewok resteront à couvert avec la minimi afin d'empêcher la fuite de véhicules par le chemin d'accès principal. Squall et Gowa se cacherons au plus près du point de rdv pour pouvoir entendre ce qu'il se dit. Yukon et Frew les couvriront. Pendant ce temps, Boldrago et moi, équipés de nos ghillies iront en face à 250 m de là sur une crête afin de pouvoir observer de loin et prendre des photos!

Image
Nous passons sous la départementale pour rejoindre la zone

Quelques instants après que nous ayons pris position, un premier véhicule arrive.
Les occupants (3 civils) débarquent et discutent autour de la beine. J'en profite pour faire de nombreuses photos permettant de les identifier. Je transmet en live les infos au QG ainsi qu'une photo. Tout semble calme, quand soudain, un bruit de moteur se fait entendre, puis un deuxième. 2 pick-ups chargés à bloc d'hostiles s'avancent sur le chemin en direction des civils.

Image
Image

Les Spetnatz débarquent et tombent directement sur Gowa et Squall.

Alors que nous espérions une phase de rens' pure, nous voilà engagés.

Squall et Gowa se défendent chèrement mais succombent rapidement. Alors le reste du groupe ouvre le feu. Comme ils sont répartis, les spetnatz ont l'impression que nous sommes de partout. Beaucoup de pertes de leur coté. Depuis notre crête, nous sommes repérés. Cela augmente l'effet de nombre, et d'encerclement.
Malgré une large infériorité numérique, les phénix au contact tiennnent le choc. Avec Boldrago nous décidonc alors d'intervenir. Une rapide approche à couvert nous amène directement dans le dos des spetnatz. Boldrago me désigne des cibles et mon SRS les fait tomber! Nous sommes en hauteur et avons vue sur les pax à l'abri derrière les pick-ups! Une nouvelle cible se présente que j'abat en quelques tirs! J'entends alors crier "Papy au sol !". Enfin notre bourreau est à terre! La panique s'empare des spetnatz privé de leur tête ^^

Les véhicules se replient sur une position plus proche de la route, mais de nombreux cadavres gisent ça et là au milieu de ce qui est devenu un champ de bataille!

Bodlrago et moi faisons la jonction avec les Phénix.
Bien que nous ayons perdu 2 pax, 6 Phénix sont toujours en vie et nous pouvons encore repousser l'ennemi qui s'est regoupé à une centaine de mètres de notre position. Ils sont maintenant certainement moins nombreux que nous. Cependant nous avons deux décédés, je contacte donc le QG pour avoir un Evasan. Je précise que la zone n'est pas clear, et du renfort est donc prévu également.

Sachant que nous allons être secourus, nous tentons de réduire à néant le reste des hostiles. Dans un mouvement de groupe nous approchons des véhicules. ça tire encore, et alors que j'avais en joue un prisonnier, je reçois un projectile dans la main. Le "prisonnier" en profite pour fuire et je rejoint Frew pour me soigner.
Alors que la résistance est presque neutralisée les renforts arrivent enfin!

Une scène surréaliste commence alors. "Ils nous tirent dessus!"
Stop stop crions nous! Nous sommes ensemble! les tirs cessent et les phénix opèrent la jonction avec le groupe de secours.
Mais, alors que Boldrago discute en face à face avec un Pax fraichement arrivé, celui ci remarque un détail dans sa tenue qui ne laisse pas place au doute. C'est un ennemi! Moi même j'avais repéré des Pax pourvus de Pakol et cela m'avait mis la puce à l'oreille...
L'ennemi réalise égelement que nous ne sommes pas dans le même camp! Boldrago et lui se mettent en joue et se neutralisent! Les combats reprennent et 2 nouveaux phénix tombent sous les balles.

Seuls Frew et moi sommes saufs, nous nous éloignons de la zone de combat le temps de clarifier la situation et rendre compte de ces nouvelles péripéties au qg. Effectivement l'Evasan n'est toujours pas parti et se sont bien les renforts adverses qui nous arrivent dessus!
La situation est maintenant plus que critique. Nous ne sommes plus que 2, 3? je ne sais pas où en est Ewok. et nous avons beaucoup de décédés sur le terrain.

Les ennemis poussent dans notre direction et nous aurons bientôt rattrapé. Bien que nous pouvons faire encore quelques pertes en face. L'issue est certaine. Nous n'en sortirons pas indemnes...

Une trêve est décidée entre les combattants de manière à ce que tout le monde puisse récupérer ses décédés et nous rentrons à notre QG.


Là nous rendons compte de la situation et de nos actions à nos référents de la CIA. Nous leur transmettons le max d'infos et les documents récupérés dans la voiture des civils.
Les autres groupes de combat ont fait des découvertes similaires. Il apparait maintenant clairement que les spetnatz localisés sur la zone veulent vendre une arme de destruction massive au plus offrant!

Nous prenons une pause repas bien méritée et faisons le plein de munitions! Le dernier combat m'a laissé presqu'à court! la quasi totalité de mes chargeurs sont vides, ou presque vides. IL était grand temps que la trêve arrive!


La prochaine mission est le lendemain à 06h00.
Nous devons observer un groupe d'individus venant livrer du matériel (certainement de l'armement) sur une zone. (AP40 Action Point 40)
Avant cela, nous devons nous rendre en véhicule jusqu'à notre DropZone (DZ40), puis rejoindre un point de ralliement (RP40) et renseigner la situation au QG à 21H00.

Beaucoup de marche en perspective. Et cette fois nous aurons les sacs, pour pouvoir être autonomes jusqu'au Finex.

Image
Progression au nord de la départementale

Gowa Squall et Boldrago nous préparent un itinéraire safe et pas trop long. Puisque les pistes au sud de la départementale sont largement parcourues, nous prendrons au nord, autant que nous pourrons. Arrivé à mi distance de notre RP40 nous traverserons la départementale puis récupererons quelques pistes et chemins discrets pour arriver sur notre objectif.

La progression se fait sans encombre, mais la fatigue est de plus en plus présente et les 3 heures que dureront notre progression jusqu'à RP40 seront exigeantes pour les organismes.
Une alerte tout de même, un groupe est passé proche de nous. Mariufle et Ewok qui était en tête de colonne les ont détecté à temps et nous avons pu nous mettre à couvert avant que nous puissions être repérés.

Image
Progression vers RP40

Arrivés à RP40 à l'heure je contacte le QG. Nos ordres sont inchangés. Observer le déchargement du matériel sur AP40 jusqu'à 06H00. Nous décidons donc de dormir tout de suite, puis de nous mettre en route au milieu de la nuit. La zone dans laquelle nous nous trouvons parait safe. Il s'agit d'un bosquet très sombre au mili eu d'une zone relativement dégagée bien à l'écart des principaux sentiers. Pour se faire repérer ici, il faudrait qu'on nous marche dessus!
Nous dormons donc de 22H00 à 02H00. L'idée est de pouvoir être sur place vers 04H00 et d'attendre la livraison en pleine possession des lieux.

Arriver trop tôt serait épuisant pour nos organismes, trop tard constituerait un échec de la mission.

Rapidement tout le monde se prépare et nous nous mettons en route!
Squall nous a à nouveau brieffé et la mission est simple. Se rendre sans se faire repérer sur AP40. Repérer les lieux, vérifier l'absence d'hostiles et se planquer en attendant que le colis soit déposé.
La progression se fait silencieuse et rapide. Le début de l'itinéraire a été repéré la veille, et nous filons donc en direction de l'objectif. Arrivé à proximité, nous droppons les sacs afin d'être plus libres de nos mouvements en cas de contact. Les derniers 200m sont compliqués. Les chemins présents sur la carte n'éxistent plus. Nous empruntons tantôt une ancienne piste tantôt des zones pleines de buissons.
Enfin nous arrivons sur DZ40 par le nord. Nous répartissons en protection, et la zone est fouillée.
Nous repérons 2 accès possibles pour un véhicule. 1 binôme ira prendre position sur chacun de ces accès afin de pouvoir prévenir de l'arrivée d'hostiles.

Notre dispositif est en place. Il nous reste du temps. Nous décidons donc d'aller rechercher les sacs afin de les rapprocher de la AP40.
Bodlrago, Mariufle, Squall et moi partons donc en mission récupération de sac, tandis que Gowa, Ewok, Yukon et Frew sont en surveillance sur l'objectif. Alors que nous récupérons les sacs, de premiers bruits de moteurs se font entendre. Yukon nous renseigne à la radio. Des portières sont claquées. Peut être des hostiles descendent de véhicule et s'infiltrent?
Nous revenons rapidement sur nos pas pour recoller le groupe.
Comme nous, les pick-ups ennemis ont du mal à trouver les chemin d'accès à l'Action Point. Ils passent devant nous par 2 fois avant de trouver la bonne "entrée". Eux sont obligés d'emprunter les chemins avec leurs véhicule ce qui n'est pas notre cas!
Gowa et Ewok qui sont en embusqués sur le chemin d'accès nous indique le passage de 2 pick-ups.

En quelques instnants les ennemis font leur besogne sur place et déchargent du matériel. Ils quittent alors les lieux aussi vite qu'ils sont venus.
La zone étant safe, nous nous regroupons auprès du mystérieux déchargement.

Le chargement est constitué d'un tube avec des symboles radioactifs, d'un missile et d'une boite de type militaire.

Nous faisons des photos pour documenter notre découverte et inspectons les différents éléments. Nous savons qu'il y a éventuellement quelque chose à désarmocer mais nous ne savons pas encore quoi. Le Qg nous a prévenu qu'un artificier bien connu de leurs services avait été observé. Sa méthode reste toujours indique et pour désamorcer son dispositif, il suffit de couper le fil rouge en premier, ensuite le fil bleu". C'est la seule info qu'on a!

Avec précaution nous ouvrons la caisse de type militaire en essayant de ne pas activer quoi que se soit. Malheur! Un bruit retentit quelques bip puis un Drrrrrrrrrrrr continu!
Dans la panique je m'écarte vivement de la bombe et demande à tout le groupe de s'écarter!! Cette fois c'est sûr il y a une bombe et elle est peut être en train d'exploser!

Le temps de se resaisir, de faire valider au QG l'autorisation de déminer (une 2 équipe était censé venir s'occuper de la bombe vers 06H00) nous revoilà autour de la bombe avec Ewok l'artificier. La bombe fait maintenant un bruit continu et l'afficheur indique : dead. Que veulent dire ces 4 lettres? Un code peut être? ^^ Nous n'en tenons pas compte et suivont les instructions :
Nous cherchons le fil rouge à couper : 2 cables sortent du dispositif. Mais je les éclaire avec une lampe rouge! Je les vois donc rouge tous les deux! Je change de lampe: ah non ils sont bleus tous les deux!

C'est pas ça!

Un capot est présent, sur le dessus du dispositif. Nous le dévissons avec Ewok et là surprise, il n'y a pas 1 mais 3 fils rouge + un bleu. Ewok les coupe donc 1 par 1 en commençant par les rouges et en finissant par le bleu.

Image
Image
La bombe!

La bombe est désarmocée mais... trop tard.
Le QG que nous contactons nous confirme notre échec sur le désamorçage de la bombe.
Avec la fatigue, j'ai mal réagit, nous aurions du commencer le désamorçage tout de suite alors que j'ai dis à tout le monde de partir!! Une erreur qui nous coûtera la fin de l'opé...

Nous sommes alors envoyé sur notre RP40 d'où nous sommes partis à 02h30 cette nuit et nous nous y reposons un peu.
Le QG nous renvoie alors sur notre DZ40.

Image
Pour tous les phénix la fatigue se fait sentir

Arrivé à la DZ prêts à en découdre, on nous apprends que c'est plutôt l'heure de l'apéro et d'un repas chaud bien mérité : FINEX !

Image
Merci à tous, pour cette opé exigeante et passionnante!
Avatar de l’utilisateur
benounn
 
Message(s) : 891
Inscription : 21 Avril 2014, 11:47


Retour vers RETEX

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité